L’AFRIQUE DU SUD TESTERA LES VISAS ÉLECTRONIQUES D’ICI MARS 2019

L’Afrique du Sud introduira des visas électroniques qui faciliteront l’entrée des visiteurs dans le pays. Le ministère de l’Intérieur (DHA) a annoncé que les nouveaux visas électroniques sud-africains seraient mis à l’essai d’ici la fin mars 2019.

“Les visas électroniques stimuleront l’industrie du tourisme en réduisant les délais d’exécution pour la délivrance des documents de voyage tout en garantissant la sécurité des informations des demandeurs”, a déclaré le département.

La phase pilote des visas électroniques sud-africains commencera par l’offre de visas de résidence temporaire, l’adjudication de visas de résidence temporaire, les demandes de dérogation, les notifications de candidature et les détails biométriques.

«Le permis électronique sera mis à l’ essai dans une mission ou un bureau local au plus tard le 31 mars 2019 au cours du dernier trimestre du prochain exercice. C’est pour assurer la stabilité du système. Une fois stables, davantage de bureaux locaux et à l’étranger pourront ensuite être progressivement mis en ligne », ont-ils déclaré.

Visas électroniques sud-africains pour dynamiser le secteur du tourisme

Dès qu’il sera disponible, l’Afrique du Sud rejoindra la longue liste des pays qui ont introduit les visas électroniques dans le but de faciliter le tourisme et de stimuler leur économie. Les visas électroniques évitent aux visiteurs d’ avoir à se rendre à une ambassade ou à un consulat pour obtenir un visa ou à faire la queue à la frontière.

Gloria Guevara Manzo, présidente du Conseil mondial du tourisme et des voyages (WTTC), a déclaré que la mise en œuvre de la technologie biométrique pour faciliter l’afflux de visiteurs est la plus grande opportunité pour le secteur des voyages et du tourisme cette année.

L’introduction des visas électroniques sud-africains a également pour objectif de freiner les autorisations de voyage frauduleuses délivrées par des ressortissants étrangers. Le ministre de l’Intérieur, Malusi Gigaba, a déclaré: «Au cours de l’année, nous allons présenter un certain nombre d’initiatives. L’une d’elles concerne les demandes électroniques de visas et de plusieurs autres permis délivrés au pays. Cela permettra au demandeur d’obtenir des informations par voie électronique et de soumettre ses demandes ainsi que la documentation à l’appui de leurs demandes par voie électronique. ”

Gigaba a déclaré que le système de visas éliminerait la nécessité de fournir des services de première ligne qui sollicitent les ressources du gouvernement. Il a ajouté que cette initiative ouvrirait la voie à un système centralisé permettant au département de traiter les demandes rapidement .

«Nous avons l’intention de présenter un amendement à la législation qui permettra au ministère de se doter d’un comité consultatif indépendant sur la citoyenneté. Mais ce n’est que pour ceux quidemandent la citoyenneté une fois que toutes les autres procédures ont été suivies en ce qui concerne le dernier de la loi. Toutes ces initiatives vont donc être introduites au cours de l’année », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *